Anatole Maggiar
Famille - Paris

Dans l'antre d'un artiste éclectique et théâtral.

/

chez

Anatole Maggiar

Il n’y a pas moins de deux ans je vous présentais le jeune Anatole Maggiar, à peine 23 ans et déjà président ! Mad Agency, son agence regroupant un collectif d’artistes en devenir est aujourd’hui un vivier de créatifs influents primés ou sortant de grandes écoles d’art. Anatole a du flair et sait repérer les perles de demain. Avec la SIRA, son lieu de création artistique et de vie, telle la Factory du 21ème siècle, il a développé un espace où les artistes résidents peuvent exprimer leur talent. Située aux portes de Paris, la SIRA n’est un lieu confidentiel pour quelques initiés mais bien un collectif créatif reconnu avec des expos itinérantes. Véritable laboratoire où plasticiens, photographes et sculpteurs se retrouvent pour créer. A la personnalité folle, Anatole m’a reçue pour une visite exclusive dans son antre magique et théâtrale. Je vous laisse redécouvrir quelques images inédites si vous aviez manqué le sujet.

Exposition en libre accès chez Anatole Maggiar Fauteuil en cannage salon Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar Anatole Maggiar

Anatole, quel est ton moment préféré de la journée ?

Anatole

Mon bain! J’ai une baignoire-sabot de 1880 en fonte avec des pieds de coq et j’adore me plonger dedans pour un bain brûlant en écoutant “” de Sade, c’est mon sas de décompression et surement là ou j’ai mes meilleures idées!

 

Depuis quand vis-tu ici ?

Anatole

Depuis le 15 décembre 2010. J’ai passé ma première nuit dans le salon de l’appartement vide qui ressemblait vraiment à un bureau des années 90, allongé sur mon Chesterfield, mon seul meuble, emmailloté dans un burnous noir!

 

Chez toi, où passes-tu le clair de ton temps ?

Anatole

C’est assez équilibré ! Je suis beaucoup dans mon bureau, ou dans mon atelier, mais je passe beaucoup de temps dans les couloirs de la SIRA ou dans les ateliers des artistes.

 

As-tu une philosophie de vie ?

Anatole

“Qui ne tente rien n’a rien!”- Hérité de ma mère, ça m’a bien servi…

Quel est ton artiste, ton designer préféré ?

Anatole

Il me serait trop difficile de choisir ! J’ai un Panthéon d’artistes composé (entre autre) de Delacroix, Dali, Duchamp, Manet, Magritte et Warhol. J’aime beaucoup l’Art Pompier, Neo Rauch, Le Douanier Rousseau, mais je pense que ce que j’ai vu de beau jusqu’à maintenant sont les Véronèse du Palazzo Ducale à Venise. Bien sûr, je suis extrêmement sensible à la musique, de Serge Gainsbourg au Rock Psychédélique du début des années 70 en passant par la musique orientale et les rarities de la variété française pop.

Où vas-tu quand tu cherches un meuble ?

Anatole

Au petit bonheur la chance! Je ne cherche jamais un objet, je le trouve! Je suis un chineur permanent et maladif donc dès que je me déplace j’ai toujours l’oeil ouvert. Je chine pas mal au Maroc, dans les soukhs de Taroudant et dans le Lubéron pendant l’été, dans les vide-greniers de Carpentras, Pernes-Les-Fontaines ou Villeneuve-Les-Avignons. Je suis souvent aux Puces de Saint Ouen car c’est juste à côté de la SIRA.

Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Dressing Appartement Anatole Maggiar Paris
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar
Dressing Anatole Maggiar Appartement Paris
Anatole Maggiar
Anatole Maggiar Anatole Maggiar Anatole Maggiar

Quelle pièce de designer rêverais-tu posséder un jour ?

Anatole

Le à trois places de Frits Henningsen créé en 1930. En ce moment, je cherche à m’acheter une lampe Arco et j’adorerai avoir l’ensemble de Verner Panton. C’est hors de prix mais peut-être qu’un jour je pourrai acheter du Perriand, du Matégot ou du Prouvé!

Quel style, quelle époque préfères-tu pour décorer ton appartement, comment as-tu conçu la décoration de ton appartement ?

Anatole

L’appartement se trouve en lieu et place des anciens bureaux de la SIRA, un bâtiment qui date des années 70. En soi c’est une base assez moderniste et géométrique dans laquelle j’ai alterné entre un style 30-70 et un style Empire avec des touches d’Orientalisme. Il n’y avait rien au départ et je considère cet espace un peu comme une tente de campagne Napoléonienne, dans le sens où je n’ai pratiquement pas touché à l’espace existant que j’ai juste rempli de mes trouvailles. Je suis assez nomade avec mes objets et il m’arrive souvent de voyager avec eux. Au delà du style, j’ai conçu cet appartement de manière très fonctionnelle pour tirer parti de l’espace existant. Cet appartement, c’est un peu un disque dur externe dans lequel je stocke mes objets et parfois mes pensées et idées, je voulais quelque chose de clair et organisé. J’ai gardé les pièces de vie en façade du bâtiment, le salon, la chambre et le bureau profitent donc d’un maximum du soleil avec des baies vitrées qui vont du sol au plafond. Les trois pièces sont desservies par un couloir en ‘L’ qui amène à la salle-de-bain renfermée sur elle-même et très intimiste.

Quelle est ta devise ?

Anatole

“Impossible n’est pas français”!

Le dernier restaurant que tu recommanderais à Paris où ailleurs ?

Anatole

, Place du Trocadéro, où je vais souvent assouvir mes petits creux, ou à Neuilly pour une Buratta ou des Zucchini-Fritti! J’adorais aller à l’ quand j’habitais à New York.

 

 

Mad Agency c’est

Crédits photos : Constance [email protected]

Anatole Maggiar
Anatole Maggiar Anatole Maggiar Anatole Maggiar Anatole Maggiar

Où Trouver

1 399,00€ Voir la fiche produit
C
300,00€ Voir la fiche produit
G
100,00€ Voir la fiche produit
V
Mobilier

Vous aimerez aussi

1 commentaire

caroline, 12 mai 2015

quelle originalité ! c’est terrible !! (à part le faux plafond qui me donnerait envie de me pendre !!!!)

Ajouter un commentaire

eva-mebel.xyz

surrogacycmc.com/services/donor-programs

budmagazin.com.ua/

www.sweet-smoke.com.ua

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.