L’incroyable vie des foulards d’Iracema Trevisan

L’incroyable vie des foulards d’Iracema Trevisan

Iracema Trevisan est une artiste. De celles dont le talent n’a pas de frontière. Ancienne bassiste du groupe féminin électro-pop CSS, elle décide en 2011 de créer Heart Heart Heart. Une marque de beaux foulards en soie pensés comme de véritables objets, grâce à son oeil affûté. Car Iracema baigne dans le milieu artistique depuis toujours. Ayant grandi au Brésil, ses inspirations embrassent la faune et la flore tropicale locale, tout en puisant dans les couleurs que lui évoque le pays. Arrivée sur l’hexagone pour apprendre l’artisanat et les dessous de l’excellence à la française, Iracema finit par prolonger son séjour de manière indéfinie. À l’origine de cette décision Nicolas Godin, moitié du groupe Air, avec qui elle vit désormais. Un duo qui fonctionne et fait des étincelles. Pour lui, elle réalise la pochette de l’album Contrepoint, à la croisée du pop art et du surréalisme. Une collaboration qui en éclipse d’autres, la créatrice s’adonnant également à la photographie et à la réalisation de collages. Cet art, Iracema a appris à le manier à la perfection. Ses imprimés étonnants en témoignent. Avec eux, il est facile de tester, s’exprimer. Elle qui aime tant l’absurde et la légèreté voit ça comme une forme de liberté. Les foulards Heart Heart Heart parlent. Jouent. S’amusent de tout. Et surtout, racontent des histoires. Les porter, c’est mettre un pied dans l’univers exotique et chatoyant propre à la culture brésilienne. Mais c’est aussi plonger dans des reliefs, des effets 3D et des détails pensés. Un microcosme à exhiber fièrement, au cou comme au poignet.

Découvrez l’univers de Heart Heart Heart juste .

Foulard Heart Heart Heart Appartement Versailles Iracema Trevisan
Foulard Heart Heart Heart Appartement Versailles Iracema Trevisan
Foulard Heart Heart Heart Appartement Versailles Portrait Iracema Trevisan

Iracema, comment définirais-tu ton style ?

Iracema

Je rêve de simplicité. Ce n’est pas toujours le cas, car je peux tomber amoureuse de pièces assez étranges parfois, même s’il y a toujours une envie de classiques. J’ai grandi dans les années 90 et je pense que l’on ne se débarrasse jamais de l’envie d’être un peu normale. De passer inaperçue.

Heart Heart Heart, c’est quoi pour toi ?

Iracema

C’est un espace onirique, des accessoires qui peuvent être surréels dans le contenu, sans être accablants dans la forme.

Où trouves-tu ton inspiration ?

Iracema

En ce moment surtout dans les personnes qui m’entourent. Mais ça peut-être aussi un artiste. Parfois même eux personnellement qu’une œuvre. De manière générale mes inspirations sont diverses, je reste ouverte à tout !

Quel est ton background dans le monde de la mode ?

Iracema

J’ai travaillé aux côtés d’Alexandre Herchcovitch à São Paulo pendant longtemps. Il m’a formé ! Depuis que je suis arrivée à Paris, je me suis focalisée sur le dessin textile, et j’ai pu travailler avec des marques différentes, ce qui m’a donné une vision assez large.

Pourquoi le foulard ?

Iracema

C’est un accessoire fétiche pour moi. J’adore le côté story teller d’un foulard traditionnel en soie, et aussi la manière qu’il a d’être comme un doudou…

Foulard Heart Heart Heart Appartement Versailles Iracema Trevisan
Foulard Heart Heart Heart Portrait Iracema Trevisan Appartement Versailles
Foulard Heart Heart Heart Appartement Versailles Iracema Trevisan
Foulard Heart Heart Heart Portrait Iracema Trevisan Versailles Appartement

Comment souhaites-tu développer ta marque ?

Iracema

Mon envie c’est que Heart Heart Heart devienne un jour une marque lifestyle. Depuis le début je pense à faire des papiers peints. Ça arrivera un jour ! Enfin j’espère.

À qui s’adresse-t-elle ?

Iracema

C’est difficile à définir, mais normalement aux femmes qui aiment les couleurs. Et à ceux qui cherchent des pièces uniques.

Quel est ton foulard fétiche ?

Iracema

Je dirais un de la série 5, en soie, violet et noir avec des couteaux. Je ne m’en sépare jamais !

Une icône qui t’inspire ?

Iracema

Joan Didion ou Lina Bo Bardi.

Un restaurant, un musée à Paris que tu aimes ?

Iracema

Pour m’inspirer je vais très souvent au Musée d’Orsay. C’est un de mes endroits préférés à Paris. Pour ce qui est d’un restaurant que j’aime, je dirais ou alors Coistot Vino à Paris au Passage des Panoramas.

Foulard Heart Heart Heart Portrait Iracema Trevisan Appartement Versailles
Foulard Heart Heart Heart Portrait Iracema Trevisan Appartement Versailles
Foulard Heart Heart Heart Portrait Iracema Trevisan Appartement Versailles

Crédits : Constance Gennari @thesocialitefamily

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

eva-mebel.xyz

maxformer.com/shtabelery

www.top-obzor.com

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque semaine, seulement pour vous.