Molli, la renaissance avec <br> Charlotte de Fayet

Molli, la renaissance avec
Charlotte de Fayet

Lorsqu’elle nous ouvre la porte de son appartement, Charlotte de Fayet apparaît rayonnante en . Cette iconique marque de maille suisse – spécialisée dans la bonneterie puis dans le trousseau de naissance – fête cette année ses 130 ans. Des années passées à proposer le meilleur grâce à un savoir-faire et une connaissance unique des pièces pour bébé, tellement agréables à porter qu’elles se transmettent de génération en génération. D’ailleurs, Charlotte de Fayet a elle aussi reproduit ce schéma. À la différence près que le coup de foudre fût immédiat. D’habiller son nouveau-né, elle devint – de visites de magasins en recherches assidues – propriétaire. Son but : consolider et perpétuer ce formidable succès. En s’attaquant à la garde-robe des femmes en premier lieu, mais aussi – et surtout – en priorisant le développement de la notoriété de l’enseigne par les retombées presse et les prescripteurs. Cet univers de niche, tellement qualitatif, Charlotte de Fayet veut le préserver du système ultra concurrentiel et rapidement obsolète de la mode. En ayant fait ses classes au marketing de prestigieuses entreprises, la Parisienne connaît mieux que personne l’importance de la maxime « retail is detail ». Une main de maître qui fait de Molli une référence pour les mamans du monde entier. Gage de luxe discret et de lignes intemporelles, la stratégie de Charlotte de Fayet se ressent jusque dans l’architecture du flambant neuf pop-up store de la marque, réalisé par l’agence DAS. Ici comme chez elle, les choix sont réfléchis, affirmés. Plutôt surprenant pour une grande lectrice de magazines, qui pourrait avoir envie d’en changer tout le temps ! Rencontre avec une femme tombée amoureuse de son métier qui, pour le développement de notre trousseau de naissance, n’a pas hésité à mettre à notre disposition l’expertise de ses artisans en leur demandant de créer tout spécialement une paire de chaussons pour nourrisson.

Le trousseau de naissance Eva-mebel.xyz, 75€. Disponible dès à présent sur notre eshop. À retrouver également dans notre boutique éphémère au 30, rue du Vertbois. Ouverture : du mercredi au samedi. Horaires : 11h – 20h.

Salon Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Vase cylindrique en verre 20,00€
Description

Vase cylindrique en verre
Dimensions: H.40 x L.15 cm

En savoir
En savoir
Chaise light en coton Sur demande
Description

Chaise light en coton et ficelle.
Structure en fer epoxy noir
Dimensions: 45x35x80 cm

Prix sur demande directement…

En savoir
En savoir
Escalier Immeuble Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Portrait Salon Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet

Charlotte, qui êtes-vous ?

Charlotte

Je suis une Parisienne de 37 ans, mariée et mère de 2 enfants. Je viens de reprendre l’iconique marque de maille  dont j’ai découvert le moelleux et la qualité à la naissance de mes enfants.

Quel est votre parcours ?

Charlotte

J’ai fait une école de commerce en me spécialisant en marketing. J’ai commencé chez Danone, avec Evian notamment, une marque transgénérationnelle où j’ai beaucoup appris. Puis je suis partie presque 2 ans en Argentine, où j’ai monté un projet dans l’art et le social. À mon retour, j’ai intégré L’Oréal dans la division luxe, où j’ai découvert le retail en étant en charge du marketing des marques Kiehl’s et Shu Uemura. À la naissance de mon 2ème enfant, j’ai eu envie de monter mon projet et le hasard m’a fait reprendre Molli ! Cela fait 2 ans à présent que j’ai relancé la marque, ajoutant une ligne femme à celle, iconique, de la maille naissance.

Quelle est l’histoire de Molli ? Pourquoi avoir repris cette enseigne ?

Charlotte

Molli est née à la fin du 19ème siècle, à l’époque de l’essor de la “bonneterie”. C’était à la base des articles en maille fine portés en sous-vêtements par les femmes, adaptés à la silhouette de l’époque (des robes très près du corps). Molli proposait donc des sous-vêtements tricotés dans une maille fine et délicate, extrêmement complexes à mettre au point, aux finitions impeccables. Puis ces produits ont été abandonnés au profit de l’acrylique qui a bouleversé la lingerie. La marque a alors ouvert un second chapitre de son histoire et a inventé le trousseau de naissance dans les années 1950, la layette étant jusqu’alors tricoté par les femmes elles-mêmes. Grâce à son savoir-faire et sa parfaite connaissance des pièces moelleuses et divines à porter, Molli a connu un formidable succès. C’était le “Hermès du bébé”. Je souhaite à présent perpétuer ce désir d’innovation et proposer, en de la collection naissance des iconiques Molli (0-12 mois donc la fameuse grenouillère qui se passe de génération en génération), un vestiaire pour femme, dans le pur esprit Molli. Des tops en maille impeccables, raffinés, féminins et contemporains, des essentiels de vestiaire tricotés dans la maille iconique Molli et son point mousse légendaire complétés de pantalons, robes et jupes idéales à enfiler, avec des détails de points, de cols, de poignets. Molli doit être pour moi dans la garde-robe des femmes qui aiment la mode sans la suivre à tout prix, celles qui aiment le luxe discret, les lignes pures et intemporelles. Ce qui me plait chez Molli, c’est qu’il s’agit d’une marque avec une histoire (la maison a 130 ans cette année) et un savoir-faire reconnu depuis ieurs générations : la maille. Quand je l’ai reprise, j’ai fait faire son portrait chinois à des femmes autour de moi qui la connaissaient. Il en est ressorti un panel d’images, de mots et de valeurs très clair. Cela a été ma base de travail pour définir tout l’univers de la marque, autant dans les modèles que les couleurs, les finitions, le packaging, les boutiques, les vitrines et les photos. Tout passe par ce filtre Molli, qui garantit une direction artistique cohérente et une sensation d’évidence très forte. Il en est sorti également qu’il existait un attachement très fort à la marque. Évidemment elle est entrée dans la vie de nombreuses femmes à l’occasion de la naissance de leurs enfants. C’est la maille qui a habillé dès leurs premiers jours leurs nouveau-nés. Il y a donc un attachement irrationnel, très émotionnel à la marque. Je fais d’ailleurs moi-même partie de celles qui en sont tombées littéralement amoureuses.

Votre pièce préférée chez le bébé ? et la femme ?

Charlotte

Chez le bébé, l’iconique grenouillère qui existe depuis 60 ans et qui n’a pas pris une ride. C’est d’ailleurs ce modèle qu’on m’a offert et dont j’ai changé la taille, qui m’a fait entrer en avec la vendeuse de la boutique Saint-Germain, puis dans l’aventure Molli. Chez la femme, j’adore les tops à col. On est bien et on est chic. Un vrai 2 en 1.

Escargot jaune en plastique décoration Salon Appartement Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Bougies Salon Décoration Salon Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Portrait Salon Directrice Générale Charlotte de Fayet Paris
Salon Photographie art Bibliothèque Livres Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Pouf en lin Rosebury 233,00€
Description

Pouf en lin par le designer Emmanuel Gallina pour AM.PM

Dimension: L.41 x H.42 x P.41 cm

 

En savoir
En savoir
Papier peint Mediterranea 140,00€
Description

Papier peint Mediterranea Cole and Son illustré par Pierro Fornasetti.

Dimensions : 1000 x 52 cm

Prix sur…

En savoir
En savoir
Livre de Seydou Keïta 86,00€
Description

Livre de Seydou Keïta “Photographie Bamako, Mali 1948-1963”

En savoir
En savoir
Layette bébé Molli Directrice Générale Charlotte de Fayet Paris
Escaliers Immeuble Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet
Souvenirs Photographiques Salon Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Lampadaire Cappellini Big Shadow PO 98 par Marcel Wanders 2 206,00€
Description

Le lampadaire Big Shadow PO 98 créé par Marcel Wanders pour Cappellini.

En savoir
En savoir
Rangements bois et livres Lampe ronde Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris

Que souhaitez-vous faire de cette marque ? Comment envisagez-vous son développement ?

Charlotte

Molli opère dans l’univers incroyablement concurrentiel et rapidement obsolète de la mode. J’ai donc envie de la préserver de ce rythme effréné, de garder ce qui fait partie de son positionnement. L’idée d’une marque intemporelle, de niche et confidentielle qui s’adresse à des initiées. Nous allons commencer à travailler en wholesale en Europe (Allemagne, Suisse et Bénélux surtout), au Japon et aux Etats-Unis, mais de façon très “chirurgicale”, en privilégiant le positionnement des concept stores dans lesquels nous entrerons. Nous voulons que les points de vente où nous serons référencés servent d’écrin à la marque. Notre site web molli.com est marchand. Nous expédions d’ailleurs des pièces dans le monde entier. C’est formidable de pouvoir toucher des clientes de partout. L’enjeu va donc être en priorité de développer la notoriété de la marque par les retombées presse et les femmes d’influence qui la prescriront. À moyen terme, mon rêve serait qu’il existe une dizaine de boutiques Molli dans le monde. Des endroits où l’on retrouverait tout l’univers de la marque, ses essentiels intemporels qui ne changeront pas de saison en saison et les nouveautés qui viendront animer les collections mais également la ligne naissance perçue aujourd’hui comme du “mini-Molli“. Nous ne sommes cependant pas pressés. Je souhaite avancer sans faire d’erreur, en restant fidèle à l’histoire et aux valeurs de la marque.

Comment définiriez-vous votre style en termes de décoration et de mode ?

Charlotte

Je suis une grande lectrice de magazines de mode et de décoration. C’est d’ailleurs dangereux parce qu’on a envie de changer tout, tout le temps ! Nous habitons un appartement sous les toits qui a un esprit plutôt loft, avec des murs blancs et un parquet en chêne clair. Dans ce cadre assez contemporain, j’ai donc plutôt misé sur les tapis, les livres et les photos pour réchauffer l’ensemble. Si je devais résumer mon style, je dirais que ce serait une base de Liaigre dans laquelle on aurait ajouté plein d’éléments ! Le salon est principalement meublé d’un grand canapé Flexform en velours gris pétrole et d’une table de bureau réédition de Prouvé. Au mur, les clichés de l’association argentine PH15 qui aide les enfants des rues par des cours de photographie. J’ai également mis le papier peint Mediterranea de Fornasetti dans les couloirs pour les rendre chaleureux. En termes de décoration, j’aime les lieux feutrés, cosy et chaleureux. Ma mère avait un bureau de presse et s’occupait notamment de Manuel Canovas et Porthault. À la maison, c’était souvent moquette fleurie et tables pleines de bougies ! Si je devais déménager, je pense que je ferais une décoration totalement différente, avec des rideaux en velours écru, du papier peint et des pièces chinées aux puces. En termes de mode, pour les tenues de tous les jours, je pioche beaucoup dans les modèles Molli que je mixe avec des vêtements Acne ou COS. J’aime le côté confort élégant et contemporain de ce genre de look.

Quelle est votre journée type en tant que maman ?

Charlotte

Le réveil sonne à 7h30 et là c’est top chrono pour être prêt pour l’école à 8h30 (qui heureusement est à 1 minute à pied). J’aime du coup m’habiller en vitesse avec des pièces qui donnent de l’allure et qui sont faciles à porter. Les enfants déposés, je pars en trottinette électrique (mon cadeau de Noël, génial) au bureau qui est à 10 minutes et là, la journée défile. C’est rare que je puisse faire un déjeuner dehors, alors c’est donc souvent Cojean au bureau. Mais je ne m’en lasse pas ! Je sors à 19h15 pour libérer ma nounou et j’ai 1h pour profiter des enfants qui ont dîné et se sont même lavé les dents. On ne garde que le “quality time”, on joue aux cartes, on lit des histoires puis extinction des feux à 20h30 qui dérape très souvent sur les 21h. Avec mon mari, on sort en général un soir sur deux chez des amis ou alors ils viennent dîner à la maison. Dans ce cas, je passe en rentrant du bureau chez Da Rocco pour faire une razzia de buratta et de lasagnes aux aubergines. L’hiver on hiberne, mais dès les beaux jours, on profite de Paris. On va au théâtre, on fait des restaurants et des vernissages.

Un bon restaurant à nous conseiller ?

Charlotte

Le Cherche Midi, une carte italienne à tomber dans un décor de brasserie française.

Couloirs Papier-peint Fornasetti Mediterranea Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Photographie Charlotte de Fayet Directrice Générale Molli
Livres Charlotte de Fayet Directrice Générale Molli Paris
Escaliers Immeuble Entrée Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris
Livre Astier de Villate Ma vie à Paris Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet
Salon Mur de photographies Végétation Fleurs Directrice Générale Molli Charlotte de Fayet Paris

Inspiration déco...

Le trousseau de naissance Eva-mebel.xyz

Le trousseau de naissance Eva-mebel.xyz

Depuis 5 ans maintenant, Eva-mebel.xyz met à l’honneur la famille. Au sein de son média, avec lequel l’aventure a débuté, mais aussi depuis d’une année avec sa collection de meubles et...

Vous aimerez aussi

2 commentaires

anne-sophie, 25 avril 2017

Très joli reportage ! Merci
Mais pourquoi les liens ne renvoient pas toujours vers les “vrais produits ” ? Par exemple les chaises ?
Merci d’avance pour votre réponse.

Eva-mebel.xyz, 25 avril 2017

Bonjour Anne-Sophie,
Nous sommes très heureux que ce reportage vous plaise ! Nous nous efforçons de faire une curation la exacte possible pour l’ensemble du mobilier de nos sujets, mais quand celui-ci n’est disponible, nous tenons à indiquer des “équivalences”. Ainsi, vous pouvez savoir de chez qui viennent les objets, attendre un éventuel réassort ou tomber sur une pépite.
C’est par exemple le cas de ces chaises, non disponibles à l’état de l’article.
Très belle journée,
L’équipe Eva-mebel.xyz

Ajouter un commentaire

eva-mebel.xyz

alex-car.com.ua

best-cooler.reviews/corona-coolers-and-ice-chests-to-make-your-summer-unforgettable/

гранитная плитка киев

Socialite Newsletter

Moments capturés. Des intérieurs. Des personnalités. Chaque mois, seulement pour vous.